Finances • Développement • Conseil

Actualités

DISRUPTION DANS LES MOYENS DE PAIEMENT

Disruption dans les moyens de paiement B to B : Sherling, la plateforme qui démocratise l'accès au prélèvement bancaire pour les TPE et les professions libérales

 

Alors que la pandémie de Covid-19 a déclenché une crise économique d'une ampleur inédite, les TPE et les professions libérales constatent, impuissantes, les délais de paiement s'allonger et les impayés se multiplier.

 

Une étude récente montre que 48% d'entre elles sont touchées (source), pour des sommes dépassant les 2000 euros dans la moitié des cas.
Elles sont aussi 45% à redouter de mettre la clé sous la porte si elles ne recouvrent pas les créances très rapidement.
Au-delà de ce lourd impact sur leur trésorerie, les retards de paiement génèrent également un cercle vicieux : recouvrer les factures est particulièrement chronophage, alors même que les dirigeants sont déjà souvent débordés. Il en résulte une baisse de productivité et d'efficacité, le plus souvent au détriment de la satisfaction de leurs clients.

Dans ce contexte, un nouvel acteur de la Fintech voit le jour pour leur apporter une solution simple, efficace et très pratique à mettre en œuvre.

Sherling propose en effet de mettre en place le prélèvement bancaire en 3 clics !

Il devient ainsi un moyen de paiement sûr et performant pour permettre à toutes les professions libérales (avocats, experts-comptables...) et aux TPE d'être payées aux échéances convenues, que ce soit pour les factures ponctuelles ou récurrentes.

Être payé en temps et en heure, en mode "zéro prise de tête"

"Je n'ai pas reçu la facture, comment voulez-vous que je la paye..." "Je suis à l’étranger, je vous contacte dès mon retour" "Je ne comprends pas, le chèque a été envoyé hier, je consulte mon assistante" "J’ai un problème avec ma banque, je vous tiens informé " "Je ne comprends pas, j’ai mis en place le virement automatique…" "J’ai bien reçu votre lien de paiement mais j’ai des soucis de connexion. Je suis en déplacement et reviens vers vous la semaine prochaine".

Toutes les TPE et les professions libérales (avocats, experts-comptables...) ont déjà été confrontées à ces petites phrases, prononcées de bonne foi (ou pas) par leur interlocuteur. Sauf que facture après facture, ou lorsque le montant de la créance est élevé, elles perdent un temps fou à tenter de récupérer cette trésorerie qui leur manque tant, surtout dans cette période difficile.

Sherling propose donc de démocratiser le prélèvement automatique comme un moyen de paiement simple et pratique pour ne plus subir des retards de paiement à répétition. Michel Cohen, le fondateur, souligne :
Jusqu'à présent, le prélèvement bancaire était très compliqué à mettre en place auprès des banques, avec des délais dignes de l'administration soviétique sans parler de l'interface informatique où il faut avoir fait Polytechnique pour mettre en place un prélèvement ! C'est pour cela que seules les sociétés facturant leurs clients de façon récurrente le mettaient en place car les investissements en temps et en formations étaient rentables dans le temps.

Mais ça, c'était avant ! Avec Sherling, il est désormais possible d'utiliser le prélèvement bancaire pour le règlement de toutes les factures, qu'elles soient occasionnelles ou récurrentes.

Une plateforme 3-en-1 accessible gratuitement

En quelques mots, Sherling c'est :
1. La signature électronique a valeur probante pour la contractualisation : convention d'honoraires, lettre de mission ou contrat ;
2. Le prélèvement bancaire en 3 clics pour être payé à l'échéance sans avoir besoin de faire des relances ;
3. Un espace collaboratif de partage de documents dédié, sécurisé et hébergé en France.
L'adhésion se fait en quelques minutes à peine, de façon intuitive, car l'accent a été mis sur l'ergonomie et la facilité d'utilisation.

10.000 entreprises ont saisi le médiateur après un crédit refusé par leur banque

Des niveaux de tension qu'on ne connaissait plus depuis dix ans. La médiation du crédit - cette entité adossée à la Banque de France chargée de débloquer le dialogue entre une entreprise et sa banque en cas de refus de crédit - a été saisie par 10.539 entreprises (dossiers éligibles) entre avril et fin septembre, selon des chiffres publiés mardi par la banque centrale.

« Elles n'étaient que 1.000 sur l'ensemble de l'année 2019, mais on ne parviendra tout de même pas aux 16.000 dossiers éligibles comme en 2009 », estime Frédéric Visnosvky, médiateur national du crédit. Le rythme des saisines a en effet fortement ralenti depuis la rentrée.

Sans surprise, les entreprises ont saisi la médiation « essentiellement à la suite d'un refus initial d'octroi d'un prêt garanti par l'Etat (PGE) », souligne l'institution dans un communiqué.

Largement distribué depuis la fin mars - au dernier décompte 123 milliards d'euros de prêts ont été octroyés à 602.000 entreprises - le PGE a fait l'objet d'un taux de refus assez faible, oscillant autour de 2,7 % des montants. De son côté, la médiation considère avoir été saisie pour l'équivalent de 1,8 % des montants de PGE sollicités, soit 2,3 milliards d'euros de crédits.

Taux de réussite plus faible

La majorité des saisines a eu lieu en avril et en mai, alors que la machine à prêter du PGE tournait à plein régime. Au cours du troisième trimestre, seules 2.368 saisines ont été reçues. Dans le même temps, la production de PGE a clairement ralenti.

« Les entreprises ont massivement souscrit par précaution, parce que le produit est intéressant et peut-être aussi en se disant qu'il n'y en aurait pas pour tout le monde… », estime une source bancaire.

« La demande s'essouffle pour l'heure, en particulier en raison des reports de charges proposés aux entreprises : elles n'ont pas encore de tensions sur leur trésorerie », estime le Médiateur.

Certains indicateurs virent tout de même à l'orange. Ainsi, les médiations ont été conclues avec succès dans 51,74 % des cas, alors que le taux de réussite est en général de deux tiers. Cela témoigne du fait que les entreprises qui arrivent en médiation peuvent être déjà en mauvaise santé.

Autre indice : si la plupart des saisines revient aux TPE (moins de 11 salariés), 350 dossiers impliquent des entreprises employant plus de 50 personnes ou sollicitant des crédits de plus de 10 millions d'euros.

Vers un resserrement ?

C'est à partir de 2021 que la situation pourrait se compliquer. Plusieurs facteurs vont alors se conjuguer : la hausse probable du nombre de faillites - qui ne s'est pas encore matérialisée - devrait conduire mécaniquement les banques à se montrer plus restrictives à l'égard des secteurs les plus touchés par la crise.

Un autre test grandeur nature sera la fin programmée des PGE, initialement prévue le 31 décembre prochain, mais qui viennent d'être prolongés de six mois .

On verra à ce moment l'appétit des entreprises pour de nouveaux financements, et surtout si les banques ne vont pas durcir les conditions d'octroi, l'Etat n'apportant plus sa garantie.

Déjà en juillet dernier une majorité de banques de la zone euro interrogées par la BCE disait s'attendre à un resserrement des conditions de crédit aux entreprises au cours du troisième trimestre.

Mais c'était avant l'arrivée de la deuxième vague et la prorogation de divers mécanismes de soutiens. Désormais, tous les regards se tournent vers le premier semestre 2021.

source LES ECHOS

Droit de Confidentialite

 

FD CONSEIL accorde une grande importance à la protection de votre vie privée.


1. Quelles données personnelles traitons-nous ?

Nous collectons et utilisons uniquement les données personnelles qui nous sont nécessaires dans le cadre de notre activité pour proposer des produits et services de financement adaptés à vos besoins, mis en place par nos partenaires financiers.

Nous pouvons être amenés à collecter différentes catégories de données personnelles auprès de vous, notamment :

  • Informations d’identification et de contact (nom, prénom, lieu et date de naissance, adresse postale et électronique, numéro de téléphone, sexe, signature, kbis, statuts et pièce d’identité)
  • Situation familiale (statut marital, régime matrimonial, nombre d’enfants, âge des enfants)
  • Informations bancaires, financières et données transactionnelles (coordonnées bancaires, valeur de vos actifs)
  • Données d’identification et d'authentification notamment lors de l'utilisation des services en ligne (logs techniques, traces informatiques, informations sur la sécurité et l'utilisation du terminal, adresse IP)

Sauf si la législation nous l’impose, nous ne traitons jamais celles relatives à vos origines raciales ou ethniques, vos opinions politiques, votre religion, vos convictions philosophiques ou l'appartenance syndicale, au traitement des données génétiques, votre vie sexuelle ou orientation sexuelle.

Les données que nous utilisons peuvent être collectées directement auprès de vous ou obtenues des sources suivantes, dans le but de vérifier ou d’enrichir nos bases de données :

  • Publications / bases de données rendues accessibles par les autorités officielles (journal officiel)
  • Nos prospects, clients ou fournisseurs de services
  • Tiers tels que les organismes de renseignements commerciaux, de lutte contre la fraude, en conformité avec la réglementation en matière de protection des données
  • Sites internet / pages de réseaux sociaux contenant des informations que vous avez rendues publiques et bases de données rendues publiques par des tiers

 

2. Cas particuliers de collecte de données notamment collecte indirecte

La liste ci-dessous (non exhaustive) constitue des exemples de données personnelles collectées :

  • Prospects, garants, mandataires
  • Représentants légaux, mandataires sociaux et personnes habilitées d’une personne morale
  • Bénéficiaires effectifs et actionnaires d’une personne morale
  • Donneurs d’ordres ou bénéficiaires lors de transactions faites en relation avec un client de FD CONSEIL
  • Débiteurs
  • Apporteurs d’affaires et courtier
  • Employés de nos prestataires

3. Pourquoi et selon quelles bases de traitement utilisons-nous vos données personnelles?

a. Pour nous conformer à nos obligations légales et réglementaires

Nous utilisons vos données personnelles pour nous acquitter de différentes obligations légales et réglementaires, parmi lesquelles :

  • Les réponses aux demandes officielles d’autorités publiques ou judiciaires dûment autorisées

b. Pour exécuter un contrat conclu avec la société avec laquelle nous sommes amenés à fournir des informations pré contractuelles et pour laquelle nous sommes amenés à traiter vos données personnelles

Nous utilisons vos données personnelles pour conclure et exécuter les contrats avec nos partenaires financiers :

  • Fournir des informations relatives aux produits et services de nos partenaires financiers
  • La souscription des produits et services  distribués par nos partenaires financiers
  • Dans le cadre de la gestion de la relation client notamment :
    - Gestion et exécution des produits et services de financement
    - Evaluation de vos besoins et de vos connaissances en matière de financement
    - La sécurité des services en ligne que vous utilisez

c. Pour servir nos intérêts légitimes

Nous utilisons vos données personnelles pour mettre en place et développer les produits ou services de nos partenaires financiers, optimiser notre gestion du risque et défendre nos intérêts en justice, y compris à des fins de :

  • Preuve de transactions ou d’opérations
  • Gestion informatique y compris gestion de l’infrastructure (par exemple plateformes d’échanges) et continuité des activités y compris la sécurité informatique
  • Prévention de la fraude et des abus (mesures de sécurité, contrôle de transactions inhabituelles)
  • Recouvrement
  • Personnalisation des offres commerciales de nos partenaires:
    - En améliorant la qualité des produits ou services proposés
    - En vous proposant des produits ou services correspondant à votre besoin tel que nous le définissons

Ces propositions commerciales peuvent être réalisées grâce à :

  • La segmentation des prospects et des clients
  • L’analyse de vos habitudes et préférences sur les différents canaux (courrier électronique, visites de notre site Internet, etc.)
  • L’adaptation de l’offre de produits ou services, compte tenu des produits ou services que vous détenez ou utilisez déjà et des données que nous détenons

d. Pour respecter votre choix lorsque nous demandons votre consentement pour un traitement en particulier

Dans certains cas, le consentement est nécessaire pour traiter vos données par exemple :

  • Lorsque les finalités décrites ci-dessus donnent lieu à une prise de décision automatisée produisant des effets juridiques, vous concernant ou vous affectant de manière significative, nous vous informerons séparément de la raison sous-jacente ainsi que de l’importance et des conséquences prévues de ce traitement
  • Si nous procédons à un traitement, à des fins autres que celles décrites dans la section 3, nous vous en informerons et si nécessaire vous demanderons votre consentement.

4. À quelles catégories d’entités vos données personnelles pourront-elles être divulguées?

Afin d’accomplir les finalités précitées, nous divulguons vos données personnelles uniquement aux :

  • A nos partenaires financiers
  • Prestataires de services et sous-traitants réalisant des prestations pour notre compte
  • Mandataires indépendants, intermédiaires ou courtiers
  • Partenaires commerciaux et bancaires
  • Autorités financières, judiciaires ou agences d’État, organismes publics sur demande et dans la limite de ce qui est permis par la réglementation
  • Certaines professions réglementées telles qu’avocats, notaires, commissaires aux comptes

 

5. Pendant combien de temps conservons-nous vos données personnelles ?

Nous conservons vos données personnelles pour la durée nécessaire au respect des dispositions légales et réglementaires applicables. Nous tenons compte aussi de contraintes opérationnelles telles qu’une bonne tenue de compte, un management efficace de la relation clients et les réponses aux demandes en justice ou du régulateur.

S’agissant des clients, la majorité des informations sont conservées pendant la durée de la relation contractuelle et pendant 10 ans après la fin de la relation contractuelle.

S’agissant des prospects, les informations sont conservées 3 ans à compter de leur collecte ou de notre dernier contact avec vous.

 

6. Quels sont vos droits et de quelle manière pouvez-vous les exercer ?

Conformément à la réglementation applicable, vous disposez de différents droits, à savoir :

  • Droit d’accès : vous pouvez obtenir des informations concernant le traitement de vos données personnelles ainsi qu’une copie de ces données personnelles
  • Droit de rectification : si vous estimez que vos données personnelles sont inexactes ou incomplètes, vous pouvez exiger que ces données personnelles soient modifiées en conséquence
  • Droit à l’effacement : vous pouvez exiger l’effacement de vos données personnelles dans la limite de ce qui est permis par la réglementation
  • Droit à la limitation du traitement : vous pouvez demander la limitation de traitement de vos données personnelles dans la limite de ce qui est permis par la réglementation
  • Droit d’opposition : vous pouvez vous opposer au traitement de vos données personnelles, pour des motifs liés à votre situation particulière. Vous disposez du droit absolu de vous opposer au traitement de vos données personnelles à des fins de prospection commerciale, y compris le profilage lié à cette prospection
  • Droit à la portabilité de vos données, quand ce droit est applicable, vous avez le droit que les données personnelles que vous nous avez fournies vous soient rendues ou, lorsque cela est possible, techniquement, de les transférer à un tiers
  • Droit de définir des directives relatives à la conservation, l’effacement ou la communication de vos données personnelles, applicables après votre décès
  • Droit de retirer votre consentement : si vous avez donné votre consentement au traitement de vos données personnelles, vous avez le droit de retirer votre consentement à tout moment

                       Vous pouvez exercer les droits listés ci-dessus, par courrier adressé au :

FD CONSEIL
13 Boulevard Voltaire
94210 LA VARENNE ST HILAIRE

Conformément à la réglementation applicable, vous êtes en droit d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente telle que la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et de Libertés) en France.


7. De quelle manière pouvez-vous prendre connaissance des modifications apportées à ce document d’information sur les données personnelles ?

Dans un monde en constante évolution technologique, nous actualiserons régulièrement ce document d’information.

Nous vous invitons à prendre connaissance de la dernière version de ce document sur notre site et nous vous informerons de toute modification substantielle par le biais de notre site ou par nos modes de communications habituels.

 

8. Comment nous contacter ?

Si vous avez des questions concernant l’utilisation de vos données personnelles visée par le présent document, vous pouvez contacter par courrier:

FD CONSEIL
13 Boulevard Voltaire
94210 LA VARENNE ST HILAIRE

TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens EURIBOR
 
14/10/2020
15/10/2020
16/10/2020
19/10/2020
20/10/2020
EURIBOR - 1 semaine
-0,536
-0,533
-0,521
-0,537
-0,536
EURIBOR - 1 mois
-0,535
-0,539
-0,534
-0,538
-0,543
EURIBOR - 3 mois
-0,511
-0,507
-0,509
-0,509
-0,507
EURIBOR - 6 mois
-0,493
-0,497
-0,498
-0,497
-0,498
EURIBOR - 12 mois
-0,468
-0,472
-0,468
-0,470
-0,473

 

ANTICIPER LES DECOTES

                                       Grâce à un financement innovant

                          anticiper et maîtriser vos risques de management !

Une quotité de financement de 95% sans minimum de retenue de garantie

accompagnée  de lignes automatiques de financement pour vos débiteurs peu  

ou non couverts par l’assurance crédit  jusqu’à 20 000€ par débiteur

Une tarification transparente sans frais annexes !